Le matraquage fiscal imposé par Emmanuel Macron et la majorité frappe de plein fouet les automobilistes. Alors que la vitesse est abaissée à 80 km/h sur 400 000 kilomètres de routes depuis le 1er juillet dernier et que les radars mobiles sont privatisés et multipliés, jamais les carburants n’ont été aussi taxés.

Face à ce constat, les Républicains de la Haute-Garonne restent mobilisés pour dénoncer cette situation et faire des propositions majeures pour défendre le pouvoir d’achat des Français. De nombreuses opérations de terrain se sont déroulées grâce à la mobilisation de chacun.

Un constat en chiffres :

➡️ En 2018, un automobiliste qui fait un plein de 50 litres de gasoil par semaine paye 198 € de taxes supplémentaires.

➡️ Deux fois plus d’augmentations de taxes sont prévues d’ici 2022. Ce même automobiliste payera alors 790 € de taxes supplémentaires.

➡️ Les taux de taxation sont pourtant déjà à un plus haut historique : 140% sur le gasoil et 160% sur l’essence.

➡️ Sur le mandat, la hausse de fiscalité énergétique représentera une facture de 46 milliards d’euros pour les ménages et les entreprises. Seuls 5% des nouvelles rentrées fiscales sont affectés à la transition énergétique, ce qui démontre bien que le gouvernement est dans une logique de rendement budgétaire, faute de lutter vraiment contre le gaspillage de l’argent public.

Des propositions fortes formulées par les Républicains :

✅ Les Républicains rappellent d’abord leur règle d’or : zéro augmentation de taxes grâce à une véritable lutte contre le gaspillage de l’argent public.

✅ Les Républicains proposent de créer des tickets-carburant sur le modèle des tickets-restaurant. Ce chèque mensuel pour financer un plein de 50 € par salarié serait défiscalisé, sans impôts et sans charges. Cette possibilité existe en Allemagne. La proposition a été rejetée à l’Assemblée nationale par la majorité En Marche en avril dernier.

✅ Plutôt qu’une écologie punitive, nous soutenons des mesures incitatives, telles que la relance de la prime à la casse pour inciter les Français à acheter un véhicule moins polluant. C’est une écologie incitative et innovante que nous soutenons, pas la surenchère de taxes et de normes.